Catégories
Actualités

Certains pays dotés de «  couloirs de voyage '' vers le Royaume-Uni ont des taux d'infection à coronavirus plus élevés que la France

Alors que la spéculation grandit selon laquelle la France pourrait être retirée de la liste des pays sans quarantaine du Royaume-Uni cette semaine, une analyse a révélé que quatorze autres pays également sur la liste ont des chiffres de coronavirus plus élevés ou similaires.

Les craintes montent maintenant que les quatorze pays – dont la France – pourraient être ajoutés à la liste de quarantaine, jetant les plans de centaines de milliers de vacanciers britanniques dans le chaos.

L'analyse des dernières données menées par The Telegraph a révélé que sur la période allant du 6 au 12 août, les nouveaux cas en France sont passés à 18,1 pour 100 000, contre 13,1 pour les sept jours précédents.

L'augmentation aura déclenché l'alarme à Downing Street alors que le gouvernement envisage d'ajouter plus de pays à la liste des destinations à partir desquelles les voyageurs doivent mettre en quarantaine à leur arrivée au Royaume-Uni, y compris les ressortissants britanniques de retour.

La décision sur la France et le statut des autres pays sur la «liste verte» d'exemption de quarantaine du Royaume-Uni devrait être prise jeudi.

Les recherches du journal ont révélé qu'un certain nombre d'autres pays qui, comme la France, ont des «  couloirs aériens '' avec le Royaume-Uni pour permettre des voyages sans quarantaine, ont des taux de cas similaires ou même plus élevés que la France.

Sur la photo: un graphique montrant les pays en provenance desquels les voyageurs arrivant au Royaume-Uni sont actuellement exemptés de la quarantaine de coronavirus de 14 jours, et le nombre de cas de Covid-19 pour 100000 personnes dans chaque pays. La spéculation monte que la France pourrait être retirée de la liste des pays exemptés, mais il y en a un certain nombre d'autres qui ont des chiffres plus élevés ou similaires

Les autorités sanitaires françaises ont signalé 1 397 nouvelles infections au COVID-19 en 24 heures mardi, soit près de deux fois le total de 785 de lundi. Entre le 6 et le 12 août, la France a enregistré 18,1 nouveaux cas de coronavirus pour 100 000 personnes. Sur la photo: des gens passent devant le musée du Louvre à Paris, le 12 août

Les autorités sanitaires françaises ont signalé 1 397 nouvelles infections au COVID-19 en 24 heures mardi, soit près de deux fois le total de 785 de lundi. Entre le 6 et le 12 août, la France a enregistré 18,1 nouveaux cas de coronavirus pour 100 000 personnes. Sur la photo: des gens passent devant le musée du Louvre à Paris, le 12 août

Sur cette liste, les Pays-Bas (23,1 pour 100 000), Gibraltar (35,6), Monaco (38,2), Malte (46,7), Saint-Marin (53,0), les îles Féroé (198,5), les îles Turques et Caïques (278,9) et Aruba (547,9) ) ont tous des taux de nouveaux cas plus élevés pour 100 000 que la France.

Les personnes figurant sur la liste avec un taux légèrement inférieur à celui de la France sont le Danemark (15,3 pour 100000), l'Islande (14,7), la République tchèque (14,0), la Suisse (13,3) et la Pologne (12,7), mais pourraient également être incluses dans la conversation sur la quarantaine lorsque le gouvernement examine la politique.

Le gouvernement britannique peut faire valoir que les pays comme Aruba et Saint-Marin n'attirent pas suffisamment de touristes britanniques pour exiger un changement de statut, mais Gibraltar et Malte sont tous deux des destinations populaires pour les vacanciers britanniques en été.

Tout ce qui précède a maintenant dépassé le taux du Portugal de 12,4 nouveaux cas pour 100000 personnes au cours des sept derniers jours, mais malgré cela, le Portugal reste sur la liste des pays en provenance desquels toutes les arrivées au Royaume-Uni, y compris celles qui reviennent de vacances, doivent être mises en quarantaine pendant deux. semaines.

Downing Street a rappelé lundi aux vacanciers potentiels qu '«  il n'y a pas de moyen sans risque de voyager à l'étranger' ', le Premier ministre Boris Johnson ajoutant qu'il «  n'hésiterait pas' 'à imposer des restrictions de voyage pour d'autres pays.

Les dernières données sur les cas de coronavirus sur le sol étranger seront analysées par le Centre conjoint de biosécurité (JCB) du gouvernement, qui s'est réuni mardi, et la décision de Downing Street sur la liste de quarantaine sera rendue publique dans les prochains jours.

On estime que 500000 Britanniques en France et bien d'autres dans d'autres pays pourraient être forcés de rentrer chez eux ou risquer d'être contraints de se mettre en quarantaine à leur retour au Royaume-Uni, si le gouvernement décidait de retirer davantage de pays de la liste.

Bien que le Portugal ait un taux de nouveaux cas de Covid-19 inférieur au cours des sept derniers jours à celui d'un certain nombre de pays figurant sur la liste d'exemption du gouvernement, les voyageurs entrant au Royaume-Uni en provenance du Portugal sont tenus de s'auto-isoler à leur arrivée au Royaume-Uni. Sur la photo: les amateurs de plage se pressent à Praia da Duquesa, à Cascais, au Portugal. le 09 août 2020 alors que le tourisme revient lentement

Bien que le Portugal ait un taux de nouveaux cas de Covid-19 inférieur au cours des sept derniers jours à celui d'un certain nombre de pays figurant sur la liste d'exemption du gouvernement, les voyageurs entrant au Royaume-Uni en provenance du Portugal sont tenus de s'auto-isoler à leur arrivée au Royaume-Uni. Sur la photo: les amateurs de plage se pressent à Praia da Duquesa, à Cascais, au Portugal. le 09 août 2020 alors que le tourisme revient lentement

On pense que les ministres britanniques prévoient de nouvelles mesures pour une bande de pays au milieu d'une flambée des cas de coronavirus européens

On pense que les ministres britanniques prévoient de nouvelles mesures pour une bande de pays au milieu d'une flambée des cas de coronavirus européens

Les Pays-Bas font partie des pays exemptés des règles de quarantaine du Royaume-Uni, mais ont enregistré un taux de 23,1 nouveaux cas pour 100000 personnes la semaine dernière - un taux plus élevé que la France - qui devrait être retiré de la liste d'exemption. Sur la photo: les excursionnistes marchent depuis la gare sur le chemin de la plage par une journée ensoleillée à Zandvoort, aux Pays-Bas, le 8 août

Les Pays-Bas font partie des pays exemptés des règles de quarantaine du Royaume-Uni, mais ont enregistré un taux de 23,1 nouveaux cas pour 100000 personnes la semaine dernière – un taux plus élevé que la France – qui devrait être retiré de la liste d'exemption. Sur la photo: les excursionnistes marchent depuis la gare sur le chemin de la plage par une journée ensoleillée à Zandvoort, aux Pays-Bas, le 8 août

Mardi, le Royaume-Uni a mis à jour sa «  liste verte '' de voyages, mais n'a pas retiré le Portugal de la liste de quarantaine, ce qui a porté un coup dur à l'économie du pays qui bénéficie grandement du tourisme britannique.

Le gouvernement britannique a été averti que les cas au Portugal n'étaient pas tombés assez rapidement pour pouvoir ajouter en toute sécurité le pays à la «liste verte».

Le Portugal a enregistré 120 nouveaux cas lundi, contre 290 vendredi dernier, mais au cours des 14 derniers jours, le nombre cumulé de cas pour 100 000 est passé à 24,6, sa première augmentation en semaines, selon le Daily Telegraph.

Pendant ce temps, le nombre de cas de coronavirus en France a augmenté de 1397 dans la dernière mise à jour de mardi, portant le total de 202775 à 204172.

Les responsables de la santé ont signalé 10 143 nouveaux cas au cours des sept derniers jours, contre 8 833 la semaine précédente, soit cinq semaines consécutives d'augmentation.

Lundi, la France a signalé la première augmentation significative du nombre de patients atteints de coronavirus à l'hôpital depuis la levée du verrouillage, bien qu'il ait de nouveau reculé mardi.

Quelque 227 pôles ont été identifiés à travers la France, soit une augmentation de 25 ces dernières 24 heures, avec la reprise des vacances d'été et le retour progressif au travail.

Les autorités sanitaires françaises ont signalé 10143 nouveaux cas au cours des sept derniers jours, contre 8833 la semaine précédente - ce qui en fait cinq semaines consécutives d'augmentation

Les autorités sanitaires françaises ont signalé 10143 nouveaux cas au cours des sept derniers jours, contre 8833 la semaine précédente – ce qui en fait cinq semaines consécutives d'augmentation

Le Premier ministre français Jean Castex (photographié dans un hôpital de Montpellier hier) a dit à ses citoyens de `` se ressaisir '' au milieu d'une nouvelle flambée des cas de coronavirus en France

Le Premier ministre français Jean Castex (photographié dans un hôpital de Montpellier hier) a dit à ses citoyens de «  se ressaisir '' au milieu d'une nouvelle flambée des cas de coronavirus en France

Aujourd'hui, le Premier ministre français a dit à ses citoyens de «  se ressaisir '' au milieu d'une nouvelle vague de cas de coronavirus.

Jean Castex a déclaré que le public devenait insouciant et a soulevé le spectre d'un deuxième verrouillage après une augmentation de plus de 10000 cas la semaine dernière.

La moyenne française sur sept jours s'établit désormais à 1 691 nouveaux cas par jour, contre 542 il y a un mois et 1 056 à fin juillet.

« Si nous n'agissons pas collectivement, nous nous exposons au risque accru que le rebond de l'épidémie devienne difficile à contrôler », a déclaré Castex lors d'une visite dans un service de soins intensifs du sud de la France.

Certaines régions de France ont resserré leurs règles sur les masques malgré la canicule estivale, la police étant désormais prête à intensifier les contrôles sur les couvre-chefs – tandis que la Belgique voisine a aujourd'hui rendu les masques obligatoires dans tous les espaces publics, y compris à l'extérieur.

L'Italie envisage des tests rapides dans les aéroports

L'Italie élabore des plans pour effectuer des tests rapides de coronavirus dans les aéroports pour dépister les voyageurs revenant de l'étranger.

Les nouveaux tests sont en cours d'approbation et pourraient également être utilisés aux passages frontaliers, ont déclaré des sources à l'agence de presse ANSA.

Les autorités pourraient potentiellement cibler les voyageurs revenant de pays à haut risque, comme l'a fait l'Allemagne.

La région nord de l'Émilie-Romagne a déjà commandé ses propres tests pour les personnes revenant d'Espagne, de Grèce, de Croatie et de Malte.

L'Italie a connu une légère augmentation des cas de coronavirus ces derniers jours, la moyenne sur 7 jours passant à 403 nouveaux cas par jour – contre 281 à la fin du mois de juillet.

Cependant, le pic est jusqu'à présent beaucoup plus faible que les augmentations alarmantes en Espagne, en France et en Allemagne.

Alors que des pays comme l'Allemagne et la France ont déjà introduit des tests dans les aéroports, la Grande-Bretagne ne l'a pas fait – faisant valoir que de nombreux cas seraient encore manqués et que les tests ne remplacent pas les règles de quarantaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *