Catégories
Actualités

Coronavirus: la France menace d'imposer des mesures «  réciproques '' après que le gouvernement britannique a ajouté un pays à la liste de quarantaine

La France a mis en garde contre l’imposition de mesures «réciproques» après que le gouvernement britannique ait retiré le pays d’une liste de destinations exemptes de restrictions de quarantaine – plongeant des centaines de milliers de projets de voyageurs dans le chaos.

Clément Beaune, secrétaire d’État aux affaires européennes du pays, a déclaré à propos de cette annonce: «Une décision britannique que nous regrettons et qui conduira à des mesures réciproques, le tout dans l’espoir d’un retour à la normale dans les plus brefs délais».

Cela vient après que le pays ait enregistré 2 669 nouveaux cas de Covid-19 en une seule journée – le chiffre le plus élevé depuis l'assouplissement des mesures de verrouillage – avec le ministère de la Santé avertissant que la circulation du virus «s'intensifiait».


On ne sait pas encore quelles mesures les autorités françaises pourraient envisager, mais plus tôt cette année, Paris a annoncé que ceux qui arrivaient du Royaume-Uni devraient s'auto-isoler pendant 14 jours alors que l'administration de Boris Johnson a mis en place une quarantaine générale. C'était avant que les ponts aériens ne soient convenus.

Les touristes britanniques étant déjà confrontés à une quarantaine de 14 jours lorsqu'ils rentrent chez eux, une telle décision du gouvernement français mettrait effectivement fin à la plupart des voyages entre les deux pays cet été.

Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire aux transports du pays, a ajouté qu’il s’était entretenu avec le gouvernement britannique au sujet de la décision jeudi soir.

«J'ai fait part à mon homologue Grant Shapps de notre volonté d'harmoniser les protocoles de santé afin d'assurer un haut niveau de protection des deux côtés de la Manche», a-t-il déclaré.

Cela vient après que le Royaume-Uni a réimposé des quarantaines obligatoires pour les voyageurs arrivant de retour dans le pays en provenance de France, des Pays-Bas, de Malte, de Monaco, des îles Turques et Caïques et d'Aruba – à compter de 4 heures du matin samedi. Ceux qui arrivent de ces pays par la suite seront contraints de s'auto-isoler chez eux pendant deux semaines, ou risquent d'être condamnés à une amende allant jusqu'à 1000 £ par les autorités.

Apparaissant sur BBC Radio 4 aujourd'hui », M. Shapps a déclaré que« ce n’était pas l’été le plus facile pour prendre des vacances », les touristes britanniques ayant eu une fenêtre de 30 heures pour rentrer de France ou faire face à 14 jours d’auto-isolement à la maison.

Il a ajouté: «Il y a environ 160 000 vacanciers en France selon nous, qui vont désormais être touchés par cela. J'ai peur que ce soit l'un de ces étés où personne ne contrôle ce virus – encore moins en dehors du Royaume-Uni.

«Je suppose que nous y sommes allés les yeux ouverts et malheureusement dans le cas de la France, comme l'a dit cette semaine le Premier ministre français Jean Castex, la France« va dans le mauvais sens »avec le coronavirus et les chiffres d'hier soir l'ont confirmé.»

Interrogé sur la question de savoir si le gouvernement aurait pu avertir davantage les voyageurs, le ministre a ajouté: «Avec la France et ces autres pays – les Pays-Bas et ailleurs – les chiffres viennent juste de dépasser le seuil, qui est d'environ 20 cas pour 100 000, mais mesuré sur un moyenne mobile sur sept jours.

«Pour vous donner une indication de cela la semaine dernière, les cas français ont augmenté de 66%, ils ont donc dépassé ce seuil de 20 pour 100 000».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *