Catégories
Actualités

Je vous souhaite très bien de France…

Tour Eiffel Paris au printemps, fleur de cerisier tombée sur un banc

Bonjour

J'espère vraiment que vous et les vôtres vous portez bien.

D'abord un énorme accueil aux nouveaux abonnés, et un énorme, immense merci à tous ceux qui m'ont écrit la semaine dernière m'encourageant à continuer à écrire mes caprices hebdomadaires malgré les moments difficiles dans lesquels nous nous trouvons tous. Honnêtement, j'étais assez débordé, vous êtes ma «tribu» et je vous remercie du fond du cœur pour votre amitié et votre soutien, pour vos messages et votre camaraderie.

J'ai aussi une autre tribu, composée de fourrure et de plumes. Avant la France (BF), je n'avais jamais eu d'animal à moi. J'ai vécu à Londres, travaillé de longues heures et souvent loin de chez moi. Quelques mois après mon arrivée ici, j'ai dû faire face à un dilemme. Nous avions l'intention d'explorer la France pendant 3 mois à vélo. Mais, un jour, assis dans un café de la charmante ville portuaire de Boulogne-sur-Mer avec ma belle-mère, tout a changé. Elle laissa échapper un halètement horrifié et j'étais sûr qu'elle avait vu l'homme derrière moi rentrer dans une énorme assiette de steak tartare (boeuf haché cru, garanti de donner aux non-français les heebie-jeebies). Mais non, elle a dit qu’elle avait aperçu un chaton dehors, attaqué par un chat beaucoup plus gros. Quand j'ai regardé, il n'y avait rien. J'ai rempli son verre à vin et n'y ai plus pensé.

En quittant le restaurant, nous nous sommes dirigés vers notre van et sous la grande roue avant se trouvait un minuscule chaton noir et blanc, couvert de sang, le nez presque suspendu. Nous l'avons ramené chez nous, nous nous sommes arrêtés sur le chemin pour obtenir une pipette du chimiste pour l'alimenter, c'était tellement minuscule. Nous étions tout à fait certains que le pauvre animal ne passerait pas la nuit, mais nous voulions qu’il se sente en sécurité et au chaud et qu’il s’occupe de ce qui allait sûrement disparaître.

Le lendemain matin, je me suis réveillé très tôt et suis allé vérifier la créature. La boîte dans laquelle je l'avais laissée était vide mais j'ai entendu un miaulement d'une autre pièce. Le chaton avait grimpé un rideau et était accroché, ses grands yeux verts étaient écarquillés de peur. Je le soulevai, le câlinai et lui donnai un peu plus de lait de chaton de la pipette. Nous l'avons appelé Winston. Nous n'avons jamais fait notre tour à vélo, nos rêves BF ont été irrévocablement modifiés par le minuscule chaton. Au lieu de cela, nous avons eu un chien appelé Churchill qui allait être abattu, pour tenir compagnie aux chats. Puis un autre chat, un autre chien, plus de chats, un autre chien. Poulets, canards et oies. Parfois, les plans ne se déroulent pas comme vous l'imaginez …

En attendant, si vous restez à la maison comme moi, restez en sécurité mes amies et amis, au final nous sommes une grande tribu et nous traverserons cette période difficile. Sur Instagram et Facebook, je publie des photos des endroits que vous demandez (j'ai une énorme archive de photos et nous pouvons toute la journée rêver du jour où nous pouvons voyager à nouveau) – alors n'hésitez pas à vous joindre à nous car tout le monde discute de son français préféré des endroits…

Câlins et bisous virtuels de France,
Je vous souhaite, à vous et aux vôtres,
Janine
Éditeur

Auteur de My Good Life in France: In Pursuit of the Rural Dream – ebook, print and audio, gratuit sur Kindle Unlimited (UK) et sur Kindle Unlimited Australia et bientôt publié My Four Seasons in France: A Year of the Good Life (Avril 2020)

Ne manquez pas la newsletter hebdomadaire du meilleur site sur la France

Lire l'intégralité de la newsletter ici

Il est facile de s’abonner si vous ne voulez pas manquer mes newsletters hebdomadaires de réflexions de France et un tour d'horizon des fonctionnalités fabuleuses, ainsi que des cadeaux exclusifs de newsletters aléatoires. Faites simplement défiler vers le bas de cet article si vous êtes sur un appareil mobile, ou regardez à droite sur un ordinateur portable, saisissez votre adresse e-mail et cliquez sur s'abonner…

Le post Je vous souhaite très bien de la France… est apparu en premier sur The Good Life France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *