Catégories
Actualités

Les parts de voyage plongent alors que la France est ajoutée à la liste de quarantaine britannique Covid | Affaires

Les actions des compagnies de voyage, d'hôtels et de compagnies aériennes britanniques et françaises ont été critiquées après la décision du gouvernement de retirer la France de la liste des pays sûrs et d'imposer une quarantaine de deux semaines aux voyageurs.

Avec la France, deuxième destination la plus populaire pour les voyageurs britanniques – rejoignant l'Espagne, la plus populaire – sur la liste de quarantaine du gouvernement britannique, les investisseurs ébranlés ont fait dégringoler des actions dans un large éventail d'entreprises impliquées dans les secteurs du voyage et de l'hôtellerie.

La vente massive d'actions, qui comprenait le propriétaire de la boutique de l'aéroport WH Smith, le fabricant de moteurs à réaction Rolls-Royce et l'opérateur Eurotunnel, Getlink, a contribué à faire baisser le FTSE 100 de 2,1% et l'indice européen Stoxx 600 de 1,9%. vendredi en fin de matinée. La première bourse française, la Cac, a chuté de 2,4%.

IAG, qui possède British Airways, a chuté de plus de 6% en début de séance, ce qui en fait la plus grosse chute du FTSE 100. C'est le dernier coup dur pour la société, qui est en train de réduire de 12 000 employés après avoir signalé une perte record de 4,2 milliards d'euros (3,8 milliards de livres sterling) au premier semestre, le nombre de passagers ayant chuté de 98%.

Le groupe de voyages en difficulté Tui, la plus grande agence de voyages d'Europe, qui a révélé plus tôt cette semaine avoir perdu 1,8 milliard de livres sterling jusqu'à présent cette année en raison du blocage des voyages, a chuté de 4,7%.

La compagnie aérienne à bas prix easyJet, qui a annoncé vendredi avoir gagné 771 millions de dollars (608 millions de livres sterling) grâce à la vente et à la cession-bail de 23 avions, a chuté de 7%, tandis que Ryanair a chuté de 4,5%.

«La question est maintenant de savoir combien de temps des sociétés comme easyJet, Ryanair et IAG peuvent continuer dans ces conditions», a déclaré Russ Mold, directeur des investissements chez AJ Bell. « Il semble que l'été 2020 sera une sorte de radiation, l'industrie ne peut pas se permettre que la même chose soit vraie dans 12 mois. »


Les groupes hôteliers ont également été touchés, avec Intercontinental en baisse de 2,8%, Whitbread en baisse de 2,6% et Accor en baisse de 2%.

Air France a chuté de près de 6% en début de séance tandis que ADP, qui gère les aéroports parisiens, a baissé de 2%. Getlink a chuté de 2,5%.

Rolls-Royce, qui fabrique des moteurs pour l'industrie aéronautique, a perdu 4%. Melrose Industries, dont l'activité GKN fabrique des fenêtres pour avions, a reculé de 4,2%. WH Smith, présent dans les aéroports et les gares, a chuté de plus de 4%.

ITV, qui a enregistré la plus forte baisse publicitaire de ses 65 ans d'histoire au deuxième trimestre, a chuté de 3%, les investisseurs craignant une deuxième vague d'annonceurs du secteur du voyage gelant les budgets.

À partir de 4 heures du matin samedi, ceux qui arrivent au Royaume-Uni en provenance de France devront être mis en quarantaine pendant 14 jours ou faire face à une amende, jetant dans le chaos des centaines de milliers de projets de vacanciers.

«Cette décision entraînera un grand nombre d'annulations au plus fort de la saison des vacances d'été pour l'un des plus grands marchés pour les touristes britanniques», a déclaré Neil Wilson, analyste principal des marchés chez Markets.com. «Outre les dommages immédiats que cela entraînera, la décision de mise en quarantaine souligne également le risque inhérent que vous prenez en réservant dès maintenant des vacances à l'étranger, ce qui ne fera rien pour la confiance des consommateurs.

Inscrivez-vous à l'e-mail quotidien Business Today ou suivez Guardian Business sur Twitter à @BusinessDesk

Seul un adulte sur 10 a déclaré qu'il était susceptible de voyager à l'étranger en sachant qu'il devrait s'auto-isoler à son retour, selon la dernière enquête de l'Office for National Statistics. La possibilité de devoir se mettre en quarantaine a conduit 20% du public à annuler leurs projets de voyage, tandis que 14% ont opté pour une staycation au lieu de voyager à l'étranger.

La décision de retirer la France de la liste des voyages sûrs fait suite à un nombre record de nouveaux cas de coronavirus signalés par le pays jeudi après le verrouillage. Clément Beaune, le jeune ministre français des Affaires européennes, a suggéré que la France rendrait la pareille du Royaume-Uni.

L’Espagne, destination touristique préférée du Royaume-Uni, a été retirée de la liste des couloirs sûrs le 26 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *