Catégories
Actualités

Questions récemment posées par les lecteurs de FrenchEntrée

Un tas de points d'interrogation

Dans la mise à jour hypothécaire de cette semaine, nous allons revenir sur certaines des véritables questions posées par les lecteurs de FrenchEntrée et les acheteurs potentiels, et partager les réponses de notre équipe.

Q: «Ma femme et moi avons tous les deux plus de 70 ans avec un revenu de pension et des biens immobiliers raisonnables. Pouvons-nous obtenir une hypothèque en euros en France? »

UNE: Non, il est extrêmement improbable qu'un prêteur français vous considère pour un prêt après l'âge de 70 ans.Après l'âge de 60 ans, les primes d'assurance-vie peuvent grimper considérablement, et la plupart des prêts exigent que les emprunteurs aient (généralement) 75 ans ou moins à la fin du trimestre – pas le début.

*

Q: «Puis-je libérer 20 000 £ de fonds propres de mon chalet de ski évalué à 150 000 € et dont je suis propriétaire?»

UNE: Non, les produits de libération d'actions en France sont destinés à des sommes de plus grande valeur – généralement un tirage minimum de 150 à 200 milliers d'euros. Il ne serait pas possible de débloquer des fonds propres de 20 K €.

*

Q: «Je souhaite libérer 200k € de ma propriété française sur la Côte d’Azur pour des travaux de rénovation et pour compléter notre pension afin de fournir un tampon contre le Brexit et la récession imminente. Puis-je faire cela? »

UNE: En partie, oui. Sous réserve de pouvoir démontrer que vous disposez de revenus et de ressources suffisants pour couvrir les remboursements d'un prêt de 200 k €, en supposant que votre propriété est évaluée à, disons, un minimum de 500 k €, vous pouvez utiliser les fonds pour la rénovation de la propriété. Vous ne pouvez cependant utiliser aucun des fonds pour les frais de subsistance généraux ou pour compléter vos revenus. La mise en équivalence en France ne peut être utilisée qu'à deux fins: les travaux de rénovation (sur cette propriété) ou pour acheter / investir dans une autre propriété. »

*

Q: «Je suis citoyen américain et je souhaite acheter une petite maison de vacances en Normandie. Je souhaite le cofinancer avec un prêt de 100 K € (la propriété est sur le marché à 160 K €). Cela sera-t-il possible?

R: Malheureusement non. Les montants actuels du prêt-à-valeur pour les citoyens américains (ou contribuables) auprès de prêteurs français sont d'environ 60% à 70% maximum, avec une valeur de prêt minimum d'environ 150 K €. Par conséquent, de manière prudente, une personne américaine cherchant à acheter en France et souhaitant un financement doit s'attendre à emprunter un minimum de 150 k € contre des propriétés d'environ 240 k € et plus.

*

Q: «Je suis citoyen australien et ma femme est canadienne. Sera-t-il possible pour nous d'emprunter en France? »

UNE: Oui. Ce sont deux nationalités appréciées par la majorité des prêteurs français qui financent les acheteurs internationaux de biens français – sous réserve de statut, bien sûr.

*

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur le financement d'un bien immobilier en France, et nous vous donnerons notre vision pragmatique en tant qu'experts de longue date du marché immobilier français. Nous contacter: (email protégé)

Bannière Moneycorp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *